Veuillez noter que ce site est toujours en developpement. Certaines fonctions peuvent etre indisponibles Avec toutes nos excuses
     

MARRACKECH MAROC

Une promenade hallucinante dans les rues de Marrakech

Article et photos
  ADRIEN GALLO

Marrakeck , Maroc - Au pied du Moyen Atlas , une montagne dans le sud du Maroc, qui est un trait d'union entre la mer et le désert , se trouve à Marrakech , la ville rose aux cent mille palmiers .

Son coeur est l' hallucinante place Jamma el F'na . L'âme du sud est ici avec toute sa magie et frénésie . La place ressemble à un immense théâtre , vide d'ingénieurs , avec des lumières naturelles et des paysages .

Elle me transporte cinq siècles en arrière . Le rythme des tambourins , la poussière et la chaleur , la foule des curieux , les danseurs , les jongleurs , les oiseaux ,amateurs et autres saltimbanques , les aveugles qui racontent des histoires incroyables, les écrivains qui affichent leur profession se promenent autour de la place avec leurs stylos à la main, et les dentistes avec leur équipement rudimentaire .
C'est un autre monde .

Il ya les Gnuouas : danseurs noirs dont les ancêtres sont venus de la Guinée . Vêtus de pantalons bouffants , de longues chemises et un calot noir, ils sont une grande attraction . La musique devient assourdissant et leur danse frénétique . L'événement devient une séance d' exorcim , qui dure souvent jusqu'à ce que les artistes sont épuisées.

Et il au milieu de la foule , ce qui doit être le roi de la punk. Il a l'allure d'un guerrier . Deux scorpions vivants rampent sur son visage , une araignée venimeuse est apposée sur sa peau . Il agrippe un serpent vivant entre ses dents et détient une autre bête , que je ne peux pas identifier , dans ses mains . Un autre charmeur de serpent , sa bouche écumante , ses cheveux épars , se trouve en face d'un noir, cobras brillant . Leurs têtes plates , en équilibre menaçant dans l'air . Ces attractions ne sont pas rare sur la place Jamaa el F'na .

Ça sent bon à proximité des cuisines en plein air . Les brochettes sont cuites au feu de bois sur un simple barbecue, qui coûtent quelques dirhams chacune, poissons cuits dans l'huile d'olive , les pommes frites , tajines , Etc

Pour une vue d'ensemble de la place Jamaa el F'na , et ses habitants fascinants , prendre une table sur la terrasse d'un des nombreux restaurants autour de la place . Le spectacle est fascinant . Vous pouvez rester pendant des heures a observer le grand théatre avec des jumelles .

Une extrémité de la place sert d'entrée des souks . Laissez-vous coulé avec le flux de la foule à travers le labyrinthe des ombres et lumières. Mon guide Mohamed , qui parle parfaitement l' anglais, le français et l'espagnol , me montre le chemin dans cette caverne d'Ali Baba .
Il agresse mes cinq sens . Mes yeux sont attirés par la variété des couleurs et la multitude de marchandises; mes oreilles entendent des bruits bizarres et inconnues qui ressemblent parfois la cacophonie. Et enfin , mon nez est sollicité par les deux odeurs subtiles et agréables , la forte odeur de cuir , et parfois l'odeur de pieds .

Je dois me protéger contre les chariots tirés par des des ânes qui passent ou la foule est dense dans les rues étroites, le conducteur du chariot crie « Balec Balec »laisser passer. Mohamed me montre deux rues . La première est bordée de bazars et élargit dans un petit carré dans lequel les marchants vendent,les citrons confits , menthe et autres produits sont affichés .

La deuxième rue révèle le souk des pottiers . Voici les articles de tous les coins Maroc - vases de Safi ; objets vitrage de Demnate ; amphores d'argile non cuite dans les comtés voisins ; « Tajines » ( un plat spécial pour cuisiner tajinnes ) de Slaoui .

Plus loin vous trouverez le marchand de fruits secs ( amandes, noix , dates, etc ) , qui tentent de chasser les impudiques , les oiseaux affamés de leurs étalage . La rue de la Sammarine ou souk Sammarine est la grande allée des textiles , de la soie , mousline , et brocardes . C'est le quartier où les bazars les plus anciens peuvent être trouvés . Nous passons les chimistes . A quelques pas de la le marché de la laine , tenue chaque matin .

Ceci nous conduit au marché du grain ancien , Rahaba L' Kdima , au 17ème siècle ont été présentés des esclaves à la vente . Aujourd'hui , les tapis sont affichées au soleil dans cette charmante place . Mais attention . Ces nouveaux tapis attendent de devenir ancien et précieux avec un peu de décoloration du soleil et un traitement au soufre .

Pour visiter le souk des tapis , entrer par une petite porte qui s'ouvre sur le marché du tapis , ou souk Zrabia . Je louche en raison des couleurs lumineuses . La couleur dominante de chaque tapis indique son origine : rouge - Tazenakht ; noir Ouarzazate ; jaune pâle et violet Zagora . Les plus flamboyants sont de Chichaoua . Ils ont toujours un motif qui ressemble à des dents de scie .

Les couleurs , orange, vert noir et blanc dans un tapis indiquent qu'il s'agit d'Ait Glaoua , la Quaouzguit du Haut Atlas avec des points noirs ( il ya parfois jusqu'à 90. 000 points au métre carrée ) qui représentent « dessins animés » qui retracent la vie nomade . D'autres types ont des fils épais ; d'autres ont les cheveux courts . Mais ils sont tous tissés à la main par les petites filles .

Nous passons devant les responsables de « choukaras » sacs à main pour hommes tres typiques au Maroc . Ils sont généralement portés sur l'épaule , comme une fronde . A la fin de la rue une petite porte s'ouvre sur une petite place couverte de vigne sauvage qui est pleine de selles et de harnais brodés pour les cérémonies .

Dans le souk Smata vous trouverez des chaussons , connus sous le nom « babouches . » Sur le chemin du souk des teinturiers , vous pourrez admirer les hommes qui burine le bois de cèdre avec leurs pieds pour créer des tuyaux, des poignées de brochette et même de petites boîtes de mohagony . Pendant tout cela, vous marchez sous des écheveaux de laine et de soie qui sèchent sur ​​des cannes de roseaux .

Retour sur la rue principale est le souk du cuivre où le choix est immense bronze , argent, laiton et même samovars russes , Espagnols pots , et théières de partout dans le monde, y compris l'Inde . Chaudronniers et recasters remodele les objets en cuivre , recueillies tout au long de la campagne du sud, et les revendre ici ou envoyez-les à des marchands en Grande-Bretagne .

Le soleil est sur le point de se coucher. Le mussin , un crieur musulman qui appelle l'heure de la prière quotidienne , appellé les fidèles écoutent . Les rues lentement se vide . Le niveau de bruit tombe de plusieurs décibels . Les Marrachkis , garde toutefois le sens des affaires . On va prier tandis que l'autre garde la boutique.C' est le moment idéal pour la négociation .

Mon prochain voyage au Maroc sera les fabuleux Spa et les palais ! ! ( si Dieu le veux )

Se loger: Riad BOUSSKRI dans la médina près de la place Jamma el F'na .

 www.riadbousskri.com
Informations
 www.tourisme- marrakech.org
Diaporama musical
 www.adriengallo.com

Riad Bouskri