Veuillez noter que ce site est toujours en developpement. Certaines fonctions peuvent etre indisponibles Avec toutes nos excuses
     

MALAYSIA THAIPUSAM


BY Adrien Gallo
MALAISIE : THAIPUSAM
Penang Malaisie ,Thaipusam est un festival Indien unique au monde. Ce festival à date qui commence le 7 Février a 6 heure le matin, et termine le 10 après minuit, est seulement permis en Malaisie et à Singapore (mais bani aux Indes). La fête consiste à remercier un des milliers de Dieu Indien pour un voeux réalisé. Également, ce festival a pour but de se rappeller que le monde est souffrance (principe de base de la religion Indouiste et Bouddhiste) et que nous devons vivre le mieux possible en aidant les autres, en restant positifs pour se délivrer des réincarnations et se délivrer des souffrances de ce monde affreux. Pendant ce long parcourt qui peut durer 10 heures,on casse des milliers noix de coco, on s'offre a son Dieu en se torturant d'une ou de plusieurs manières. Attention! il n'y a aucune trace de sang sur la peau. Il y a une certaine technique spéciale (il parait) pour ne pas saigner. Ceux qui saigne ne croient pas assez en Ce Dieu et cela représente un signe de faiblesse. Avec une chaleur insupportable (32 degrés la nuit:), A Penang plus de100.000 personnes qui se dirigent vers le même endroit ,Water Fall, les gens tombent inconscients. On voit dans une des photos en bas des dévoués (on doit se raser la tête avant certaines offrandes) qui supportent un ami inconscient. Non, ceci ne sont pas des trucages ou des tours de magie, mais bien des broches bord en bord des joues, des bras, des crochets dans la peau etc.. Les souffrances typiques du festival sont: crochets dans la peau, broche dans les joues (incluant souvent la langue) et transport de masses énormes sur des km de long. Les Indiens ne sont plus mentalement présents lorsqu'ils marchent vers Water fall... ils sont dans une transe profonde, comme s'ils étaient sous l'effet d'une drogue chimique. La quantité de gens présents, les cris, les yeux de démons donnent un aspect particulier au festival. Il faut être la pour le voir...